fbpx

Est-ce que le karaté rend violent?

L’image la plus commune du karaté, ce qu’on voit dans les films et les séries, c’est quelqu’un qui crie en donnant des coups de poing ou quelqu’un qui casse des planches. Il est difficile de percevoir ou d’imaginer une philosophie pacifique derrière le karaté lorsque ces images sont imprégnées dans notre imaginaire.

Pourtant, il ne faut pas se fier seulement à cela, car il s’agit de gros préjugés. Oui, un karateka apprend à donner des coups de poing et des coups de pied. Si on reste dans l’idée préconçue que le karaté ne se résume qu’aux coups frappés, on constate entre autres une amélioration de la motricité, de l’équilibre, de la coordination et de la force musculaire. Déjà, il y a plein de points positifs.

Mais le karaté est bien plus que des coups de poing et des coups de pied. Le karateka apprend à se contrôler et à se discipliner, autant physiquement que mentalement. Il apprend la différence entre le combat et la défense. Il apprend à encaisser les coups, en combat et dans la vie. Car un karateka développe sa persévérance, il  dépasse constamment ses limites.

Le karateka se fait aussi des amis avec qui il s’entraîne, sue, rie. Un sentiment d’appartenance fort se crée quand on pratique avec différents partenaires. Les membres d’un dojo deviennent une deuxième famille.

Le karateka apprend à se défendre, à se sortir efficacement d’une situation violente, avec le moins de dommage possible pour lui et pour l’adversaire. Il n’apprend pas à frapper à tout prix, car le contrôle est de mise partout, n’importe quand.

Le karateka trouve un endroit où il peut se défouler, où toutes les frustrations de la journée peuvent être évacuées. Les coups de poings et les coups de pieds servent aussi à cela. Pas sur les autres, mais sur des cibles, des boucliers, des sacs de frappes. Ça «décrasse» le système et ça permet de sortir du cours plus léger, plus serein. Le karaté est un mode de vie, une discipline applicable dans son quotidien.

Alors à la fameuse question: «Est-ce que le karaté rend violent?», nous répondons NON. Comme n’importe quelle consigne, un enfant devra peut-être se faire répéter plusieurs fois le concept avant d’assimiler ce qu’il peut ou ne peut pas faire. Mais soyez assurés que le karaté est un outil incroyable pour développer une personne pour qu’elle devienne la meilleure version d’elle-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *